Les bonnes pratiques de l’automatisation des tests fonctionnels

“Savez-vous que par expérience, on constate que 50% des projets d’automatisation sont des échecs ?”. Voici ce que l’on peut lire en préambule de ce livre blanc “Automatisation des tests fonctionnels : Bonnes pratiques et frameworks”, publié par Xavier Pigeon, Expert en Test Logiciel et adepte du Craft, en collaboration avec notre partenaire ALL4TEST.

En 2021, la question n’est plus de savoir s’il est rentable ou pertinent d’automatiser ses tests. En effet, l’Agilité et le Devops ont permis d’accélérer les cycles de livraison de nos logiciels, et éviter les régressions et bugs potentiels est plus que jamais un enjeu majeur. Désormais, le défi consiste à établir une stratégie pérenne permettant de maintenir nos tests automatisés tout au long d’un projet logiciel, et de les faire évoluer sans complexité. 

Paru en 2020 et régulièrement mis à jour, ce livre blanc vise à donner toutes les clés pour améliorer sa stratégie d’automatisation de test, et exploiter au mieux les méthodes et frameworks existants. Il présente en particulier 4 familles de framework de test :

  • Les frameworks de test pilotés par mots d’actions (Keyword-Design Testing framework)

  • Les frameworks de test pilotés les comportements (Behavior-Driven Development framework)

  • Les frameworks de test par script linéaire (Linear Scripting framework)

  • Les frameworks de test fondés sur des composants (Component-Based Testing framework)

Au-delà d’une introduction théorique systématique, la part belle est donnée à des implémentations concrètes à travers différents frameworks, tels que RobotFramework, Cypress, Selenium, Protractor ou encore Cucumber. Une conclusion propose enfin une comparaison entre ces 4 familles de tests. 


Pour télécharger ce livre blanc, rendez-vous ici.

 

Leave a Comment

Derniers articles